Petite musique du matin

Une reprise parce qu'il fait tellement beau...

C'est vrai que c'était très chouette, mais passer très brusquement de mon rythme de piocheur de clavier d'hiver, à mon rythme de rêveur forestier d'été, ça tire un peu dans le molet. Je peux toujours me donner l'excuse que je n'avais pas mon chapeau et que le soleil sur ma tête m'a fait paraître plus fatigué, mais avouons-le, ce n'est pas encore tout à fait la pleine forme. Spagrave, et puis marcher c'est LA façon de reprendre cette forme désirée. Dodo à 20:30 oui, mais ça veut dire qu'à 4:30 ce matin j'étais réveillé et près pour l'action.

Je me suis souvenu du drôle d'étourneau sansonnet dans un arbre près de la maison. C'est le même arbre dont je vous ai déjà parlé, et peut-être le même oiseau qui aime les imitations bizarres. Cette fois-ci, il faisait un brr-brr-brr métallique rythmé et hachuré. Je me demandais bien ce qu'il tentait d'imiter. Certainement pas une sonnerie de téléphone, ni le bruit, d'un insecte, et descendant la rue en m'intérrogeant, je passe à coté d'un échafaudage où un ouvrier avec un petit marteau-piqueur, décellait les pierres d'un mur. Franchement, l'ouvrier réussissait une très bonne imitation de l'oiseau.

Je me suis dit qu'à 5:00 ce matin, il n'y aurait pas de bruit de circulation et que je pourrais enregistrer le chant (si on peut dire) de cet étourneau et que ça me ferait un fichu de bon billet pour le blog. On s'habille, on attrape l'équipement et on sort, je serai à temps pour saluer le lever du soleil.

L'air est particulièrement bon, le soleil se fait encore un peu désirer, et la ville pratiquement silencieuse en ce dimanche matin. Je m'installe sous l'arbre, j'entrevois le compère oiseau entre les feuilles et je fais mes réglages confiant qu'il chantera, pour saluer le soleil. Rien! Il doit bien y avoir une quinzaine d'oiseaux dans cet arbre et aucun chant n'en sort! Mystère....

Et puis tout à coup :



Aha!!! je comprends. Une chouette-épervière. J'hésite entre le micro et la caméra, finalement la caméra a été inutile je ne l'ai pas assez vu pour prendre une vraie photo. Notre étourneau n'a pas vraiment raison d'avoir peur. Elle est plus chouette (mangeuse de souris) qu'épervière ( mangeuse d'oiseau) et probablement que noir ami  ferait un trop gros repas pour elle. Mais les mésanges et les bruants ont bien raison de se faire discrets.

La chouette-épervière n'est pas vraiment nocturne, mais disons qu'elle aime le soir et le matin. Si j'avais dormi ne fusse qu'une heure de plus, jamais je ne l'aurais entendu. Sans doute a-t-elle déjà quitté la ville. On la rencontre le plus souvent  à la lisière de la forêt boréale, et près d'un marais, il n'y a pas assez d'eau, de grenouilles, et paix pour elle ici.

Je la remercie, elle m'a apporté la paix de la forêt, et un appel à retourner à ce que je suis, un être de la forêt.

Commentaires

1. Le lundi 20 avril 2009, 09:37 par Anne

Quelle drôle d'idée que de sortir volontairement de son lit et de chez soi à 5 heures du matin, voyons !

Mais heureusement que ceux qui le font ont des histoires à raconter à ceux qui dorment, quand même :)

2. Le lundi 20 avril 2009, 10:47 par Sara

Comme Anne, je ne serais pas sortie du lit, je me traîne un peu en ce moment ;-)
Je repasserai, malgré mes clics impatients, personne ne veut rien me chanter en ce moment