Parade amoureuse des Moineaux

Les oiseaux comme les humains ont des rituels de séductions passionnants à étudier.

Il aurait sans doute fallu écrire, la plupart des oiseaux comme la plupart des humains, et que ces rituels de séductions varient selon les régions, démontrant une fois de plus que les oiseaux (surtout ceux qui voyagent peu) ont des cultures, des accents.

J'ai souvent pensé que ces différences de rituels favorisaient les mélanges génétiques. Le moineau arrivant de loin, qui n'a pas les mêmes façons de séduire aura de fortes chances d'être choisis par la femelle, tant que les différences restent dans une relative proximité. Le beau marin venant de l'autre coté du monde, séduit et fait rêver tant que sa beauté, son odeur reste dans la norme de compatibilité génétique (sans doute aussi un concept culturel).

Les garçons moineaux de ma rue, et sans doute ceux de la région de Montréal, accordent une très grande importance à une petite ligne blanche (un peu moins d'un centimètre pas 2 millimètres environ) qu'ils ont au printemps, sur le haut de chaque aile. Il faut que cette petite ligne soit toujours très propre et brillante. Aussi, ils la nettoient toutes les deux ou trois minutes. Quand on sait combien les moineaux des villes sont gris et sales, c'est tout un exploit. (zut! Je n'ai pas de photo. Je croyais mais elle n'est pas bonne) Après la période des amours, cette petite ligne disparaît.

Inutile de vous dire que les moineaux ont un comportement agressif et sont très imbus de leur importance. La cour commence quand un groupe de mâles (entre 5 et 8) encerclent une femelle en criant très fort, et en ouvrant les ailes qui trainent sur le sol, et font un dandinement qui peut ressembler à une danse. Si la femelle n'est pas intéressée par ces mâles, elle s'envole. Mais s'il elle pense qu'il y a un partenaire possible, elle se met elle aussi à crier, et donne des coups de bec à ceux qu'elle veut éliminer de l'encerclement. Il arrive qu'un malpoli réplique par un coup de bec, mais généralement les autres mâles lui sautent dessus pour lui apprendre les bonnes manières, parce que ce coup de bec aura mis fin à la parade.

Si au début la femelle tape du bec où elle peut, pour les derniers elle tente de toucher la fameuse ligne blanche. Au fur et à mesure que des mâles sont éliminés, les autres deviennent de plus en plus frénétiques dans la petite danse dandineuse. Le dernier a gagné et les époux peuvent s'envoler pour une saison de tendres amours.

Une preuve de plus que le rôle du mâle et d'avoir de belles plumes et de bien chanter pour être choisi par une femelle. Comme je commence à être un peu dégarni de la plume, je travaille beaucoup ma voix.

Commentaires

1. Le lundi 5 avril 2010, 16:19 par paumier

Kwekwe toi !
Fascinant ce billet. Moi qui suis né dans le Centre-Sud et a vécu et travaillé une grande partie de ma vie dans Hochelaga-Maisonneuve, les moineaux ont longtemps été mes seuls amis ailés.
Mais je me rends compte que je ne les connaissais que peu.
Si tous les écoliers apprenaient de telles choses et tout ce qui concerne leur environnement végétal et animal, je suis persuadé que le vandalisme chuterait dramatiquement.
Cette description me touche beaucoup car elle est faite pour qu'on comprenne et qu'on admire ce qui nous entoure !
Merci!!!
Tanakia !

2. Le lundi 5 avril 2010, 17:03 par Saveur(s)

Est-ce que tu crois que cela explique pourquoi dans toutes les cours et les cercles (ouille ne tape pas trop fort stp), les plumes aient été utilisées comme embellissement ?. Pour les dames et les messieurs. Ce qui me conduit à une autre question, c'est quoi la symbolique de la plume chez les Amérindiens ? Merci !

3. Le lundi 5 avril 2010, 17:15 par Moukmouk

Saveur(s)--) les grands décors de plumes sont surtout en vigueurs chez les amérindiens des plaines de l'ouest que je connais beaucoup moins. Je ne sais pas dire. Mais pour les autres, les plumes c'est beau pour tous le monde je crois, alors pourquoi ne pas s'en parer ?

Paumier--) je pense qu'on apprendre de plus en plus aux enfants à voir, écouter, sentir, ce qui est beaucoup mieux que de répéter des phrases toutes faites.

4. Le lundi 5 avril 2010, 21:17 par chatplin

Je trouve que leur rituel ressemble à un jeu... J'avoue que les moineaux québecquois ont une belle tactique et doivent être bien chics avec leurs plumes blanches. Dans les jardins publics parisiens on voit surtout des pigeons ramiers ... (en plus des amoureux sur les bancs) ça roucoule !
Pour les petits moineaux, je n'avais jamais trop remarqué leur parade... je vais y faire attention maintenant.
Merci pour toutes ces notes printannières !

5. Le mardi 6 avril 2010, 01:56 par Moukmouk

Chatplin--) les pigeons sont experts en parade, on gonfle la gorge, on étale les plumes, on fait des courbettes et des petits sauts avec des roucoulements bien particuliers. As-tu remarqué que la dame salue aussi quand elle trouve la parade jolie ? je ne connais pas le discours amoureux des pigeons parisiens. Il faudrait observer.

6. Le mardi 6 avril 2010, 08:05 par la Mère Castor

Hier j'ai vu la huppe qui paradait, pou pou pou, dans un arbre au fond de mon jardin, j'ai pensé au jour où nous l'avions vue sur le toit du petit château.
Pou pou pou.
Jolie cette petite ligne blanche.

7. Le mardi 6 avril 2010, 12:06 par Jenny

J'ai tout de suite pensé à toi, Moukmouk...

8. Le mardi 6 avril 2010, 13:41 par luna

Excellent...vive les amoureux, vive le printemps et vive les couleurs.

9. Le mardi 6 avril 2010, 15:34 par Lyse

Je t'envie les moineaux. Chez-moi en ville ce sont plutôt les corneilles croassantes qui envahissent mes aurores...

Mais bientôt, très bientôt, mon projet Témiscouata se met en branle...

10. Le mardi 6 avril 2010, 16:09 par Océane

Absolument romantique et fascinant !
Je pense toujours à toi quand je croise des oiseaux ! J'ai hâte de pouvoir en filmer quelques uns pour te les montrer !

Bisous :)

11. Le mardi 6 avril 2010, 16:09 par Océane

Absolument romantique et fascinant !
Je pense toujours à toi quand je croise des oiseaux ! J'ai hâte de pouvoir en filmer quelques uns pour te les montrer !

Bisous :)

12. Le mardi 6 avril 2010, 16:16 par Moukmouk

Océane--) tu bégayes un peu, mais ça fait tellement plaisir que je vais tout garder

Lyse--) Il y a beaucoup de ressemblances entre les corneilles et une chambre de députés. Je te comprends très bien.

Luna--) merci

13. Le mardi 6 avril 2010, 16:17 par Moukmouk

Jenny--) très intéressant, j,ai envie de revenir sur ce point de vue, comme quoi, il est préférable de chercher dehors qu'en soi.

Mère Castor--) Oui joyeux souvenirs de ta maison.

14. Le samedi 13 février 2016, 07:59 par Martine

Bonjour Moukmouk,

Je viens de lire avec grand intérêt ton billet. C'est passionnant ce comportement des moineaux. Je les observe souvent et je suis ravie de comprendre leurs habitudes.
Merci
Douce journée
;)