Fermons les centrales nucléaires

Tili sur son blogue pose la question des solutions pour de l'énergie propre en France... pas simple.  

Fermer les centrales nucléaires. Les dangers et les déchets produits nous forcent à se rendre à l'évidence, il faut fermer les centrales nucléaires. Sauf qu'il n'y a pas de solutions facile de remplacement. La production nucléaire française est de l'ordre de 400 terrawatt/heure soit l'équivalent de 90 millions de tonnes de pétrole. Brûler du charbon, du pétrole ou du gaz pour remplacer le nucléaire serait une catastrophe écologique pire encore. Le vent, les marées, le géothermique, oui mais installer les 2000 à 3000 éoliennes nécessaires occuperaient presque toute la cote atlantique (plus des stations de repompage aux centrales hydroélectriques), outre le coût faramineux, ça vous intéresse?

De plus, il ne faut pas regarder la production d'électricité de façon indépendante des autres formes d'énergie. Si on utilise du pétrole pour faire de l'électricité, on ne l'aura plus pour faire rouler les bagnoles, ni pour faire des engrais pour l'agriculture. De toute façon, c'est une solution à très court terme, dans une vingtaine d'années, les ressources pétrolières peu chères seront à toutes fins utiles épuisées. La solution n'est pas de produire autrement, mais de diminuer la consommation d'énergie, sous toutes ses formes.

J'ai déjà écrit des tas de billets là-dessus. La seule façon de réduire la consommation d'énergie est de taxer les produits en fonction de la quantité d'énergie qu'ils contiennent. Cela veut dire multiplier le prix de l’aluminium et des engrais agricoles par cinq, de la viande de bœuf, du béton ou des bagnoles par 3 ou 4... on voit tout de suite les conséquences... une crise économique monstrueuse, la fin de la croissance, un taux de chômage de 25% ou plus.

Pourtant, les français avec autour de 4,7 tonnes d'équivalent pétrole par habitant par année ne sont pas de très gros consommateurs d'énergie, à peine le double de la moyenne mondiale. Le Canada et les USA avec 11 tonnes gaspillent nettement plus. Le gouvernement français ne provoquera pas une atroce crise économique pour permettre à l'Amérique du Nord de gaspiller encore plus.

La Chine est maintenant le premier consommateur d'énergie dans le monde, surtout parce qu'elle produit et exporte ce que nous consommons. Mais les chinois ont aussi droit un peu de richesse, ils ne diminueront pas leurs consommation d'énergie sous prétexte que les français veulent mettre fin à l'énergie nucléaire.

Il n'y a plus de croissance possible, et pourtant personne ne veut ni ne peut mettre un frein à la course folle vers la fin du monde. Je ne vois pas de solution...

Commentaires

1. Le mardi 28 juin 2011, 13:10 par Anne

La fin du monde... des humains, et corollairement, d'un certain nombre d'autres espèces vivantes. Mais la Terre continuera son chemin, sans doute abîmée par notre passage, mais elle sera là, et fera sans nous, sans doute beaucoup mieux qu'avec...