Comprendre B. Physalus

la fée Tillielle est allée voir les rorquals avec ses enfants. Elle s'étonnait que leurs voix soient si puissantes. Voici pourquoi...

Il n'y a rien de moins commun qu'un rorqual commun. Je ne veux plus les appeler comme ça, un humain, un ours peuvent être communs ou vulgaires, mais pas une grande dame de la mer. Alors, je choisis le nom latin, je ne sais pas ce que cela veut dire, mais je trouve que ça fait sérieux.

J'en parlais, il y a deux jours, une gigantesque floraison de plancton en Minganie attire des milliers de mammifères marins, dont de très grandes baleines. Des grandes bleues, des mégaptères, des dauphins qui chassent les harengs qui chassent les lançons qui chassent le plancton, la joyeuse pagaille du festin, la ripaille de l'été pour préparer la saison des amours. Mais surtout il y a une soixantaine de Baleinoptères Physalus, dont une douzaine de paires maman-petit. Sachant qu'à elles seules les Physalus mangent chaque jour un peu plus de 2 tonnes chacune de plancton, tentons d'imaginer l'incroyable quantité de nourriture que représente cette éclosion (qui s'est développée sur 3 jours), sur deux mille kilomètres carrés... C'est de l'ordre de la production totale de blé de la France...

Plus grand que les plus grands dinosaures, Physalus est après les grandes dames bleues, le plus gros animal ayant vécu sur terre. Mais il n'y a rien de gros dans ce gigantesque organisme vivant. Encore plus que pour les requins, la forme est la définition même de l'hydrodynamisme. Et puis chaque mouvement semble se faire dans l'aisance absolue comme si cela ne demandait aucune énergie, c'est un coulé élégant, la définition de la grâce.

Cependant, s'il est relativement facile de découper et structurer le langage de la plupart des mammifères marins, je ne réussis pas à saisir la mécanique du discours de Physalus. Il y a des vocalisations qui peuvent être très puissantes ( plus fort qu'un gros avion décollage) et qui servent à la communication longue distance ( plusieurs centaines de kilomètres et peut-être des milliers). Psysalus s'entoure souvent d'une sphère, d'une bulle d'ondes complexes, qui à l'écoute ressemble à du bruit blanc, le grichement qu'on entend quand le récepteur radio est entre deux postes ( par exemple). De plus, l'essentiel de l'émission se fait en modulation de fréquence ( la FM comme la radio ou la télé) et mon cerveau n'est pas équipé pour comprendre cela.

Les dauphins et particulièrement les épaulards se servent de FM pour l'écholocation, probablement que Physalus aussi, mais de plus j'ai l'intuition que cela sert à garder un lien un contact entre les membre du groupe. Parce qu'il est là le problème, les Physalus vivent en groupe sont des animaux sociaux, communiquent certainement entre eux, mais quoi et comment? Est-ce que ce sont nos outils qui sont par trop imprécis? Est-ce que ce sont les modèles mathématiques et les ordinateurs qui sont trop rudimentaires? Ou si c'est la pensée de Physalus qui est tellement plus large que la notre, qu'il passe tellement d'informations à chaque instant, que notre cerveau ne réussit pas à interpréter et ne voit que de la confusion, un brouillard de sens, les gribouillis ridicules répandus sur les pages du livre pour l'illettré.

A les voir glisser dans la mer, puissance, grâce et tendresse, je sais que les grandes dames sont retournées à la mer pour dire La beauté du Monde. Alors, voilà la piste pour trouver le sens.

Commentaires

1. Le lundi 16 août 2010, 01:29 par pierread

en effet elles sont de tres grandes dames tres dignes

2. Le lundi 16 août 2010, 01:30 par Moukmouk

et aussi très amoureuses de la beauté du Monde