Je vous l'avais bien dit

Ce n'est pas une autre fin du monde, simplement une bonne nouvelle et un livre à lire.

N'allez pas à la FNAC près de Montparnasse. Il y a là un siège masseur qui fait du Shiatsu absolument extraordinaire et que pour 250 euros, il nous procure un bien-être merveilleux au point de nous faire oublier qu'un amoureux ou une amoureuse n'est pas qu'une source de petits (et de gros) problèmes. N'allez pas à la FNAC, je vous le dis c'est une drogue violente.

Dans ce même magasin, il y a d'autres drogues violentes qui se présentent généralement sous la forme d'un tas de feuilles collées ensemble, et pour peu qu'on y met le nez, plus rien ne compte autour de nous. De la drogue, je vous dis. Et plus c'est une drogue très chère et qui fait grossir parce qu'on préfère s'adonner à ce plaisir solitaire plutôt que de courir, suer ou pousser sur des machins insensés supposés nous rendre beau comme des dieux.

Et plus, j'ai trouvé dans ce magasin un livre passionnant dont je vous ai déjà parlé ici. Non non ce n'est pas parce que l'auteur vient presque de mon village que je vous en reparle, mais bien parce qu'il est maintenant édité en France chez Denoël. Et c'est depuis 2007 vous me direz, mais je ne le savais pas avant.

Comme je risque de ne pas être objectif avec les gens de mon village, il faut lire d'autres critiques. Il y en a toute une série ici. Je vous dirai simplement que la question de l'identité est centrale dans ce livre comme souvent dans la litérature de chez moi, et que le nomadisme est au coeur de la réflexion. Il y a quelques québécismes, mais rien qui bloque la lecture. 

Faites très attention, c'est une drogue dangereuse.Au fait, Dickner publie aussi des nouvelles sous le nom d'Alexandre Bourbaki et ce serait très bien que Denoël les publie aussi parce que la voleuse entropique, c'est ce que je connais de plus imaginatif comme littérature. Je vais tout de suite demander à l'éditeur de faire un effort.

Commentaires

1. Le dimanche 23 août 2009, 16:43 par Poutine Girl

je sais pas si je pourrai repasser une après-midi avec un ours qui va à la Fnac. pour acheter en plus.
surtout que tu as aucune excuse, Paris regorge de libraires indépendants qui crèvent de faim. et dans le quartier de montparnasse ya de petites librairies adorables (l'amoureuse travaillant dans une d'elle par ailleurs)

2. Le dimanche 23 août 2009, 17:31 par moukmouk

Poutine--) mais j'ai dit à tout le monde de ne pas y aller et s'il y a le bouquin de Dickner dans ta petite librairie, je te promets de te faire des excuses à genoux.

3. Le dimanche 23 août 2009, 20:29 par Bismarck

A propos de québéquismes, j'ai trouvé dans un Zola une note pour expliquer ce que c'est que cette "rôtie" qu'une petite fille trempe dans son café au lait... Moi, je comprends ça naturellement, je ne le remarque même pas.
Et Ah-ma-zone, on a le droit de commander par eux, ou bien ce n'est pas correct?

4. Le dimanche 23 août 2009, 21:19 par Moukmouk

Bismarck--) mais tu es aussi québécoise, enfin tu es justifiée de te poser autant de question sur ton identité que les autres québécois... et moi je veux bien encourager les petits libraires quand ils connaissent et lisent un peu ( ce qui devient assez rare) et qu'ils ont en stock les livres que je veux. Mais nous savons bien qu'il n'y en a malheureusement plus pour très longtemps comme il n'y a déjà presque plus de disquaires indépendants. Alors on achète où on peut.

5. Le dimanche 23 août 2009, 22:18 par Nanouk

Ah ben moi les petits libraires, depuis que je suis ici, j'ai lâché l'affaire - et dans le Grand Nord, ça va être encore pire...
Mais je commande ton livre tout de suite pour l'avoir dans mon igloo à mon arrivée :)

6. Le dimanche 23 août 2009, 22:31 par Poutine Girl

non Moukmouk, sur ce point je ne te suis pas.
il y a encore des libraires et des disquaires indépendants à Paris et c'est pas parce qu'amazon et la fnac existent qu'il faut s'y ruer.
c'est trop confortable et ton excuse est mauvaise.
on n'achète pas où on peut mais où on veut. surtout à Paris, surtout des livres, le prix étant partout le même sur tout le territoire français, fnac ou pas.
tu as acheté un livre à la Fnac parce que tu as CHOISI de le faire, toi qui défends par ailleurs toutes les causes perdues d'avance. il y a d'excellents libraires à Paris qui ont de très bons fonds et qui lisent, et parfois il faut attendre quelques jours pour un livre. je ne te pensais pas branché rapidité à ce point.
si on va par là, j'arrête de trier mes déchets, je passe le permis et je m'offre un gros 4X4.
(ce livre est donc à la librairie Tscha*nn, pour info.)

7. Le lundi 24 août 2009, 20:10 par la Mère Castor

et la Fnac s'appauvrit culturellement, il me semble. On a du mal à y trouver des choses un peu pointues, alors que sont mis en avant tous les best sellers, plus lucratifs. Et je ne parle pas des vendeurs parce que je ne les connais pas tous, mais quelquefois on se demande ce qu'ils font dans un rayon librairie. Hum.
Donc, vive les petites librairies indépendantes.

8. Le lundi 24 août 2009, 21:04 par Poutine Girl

merci mère castor !

9. Le mardi 25 août 2009, 07:34 par Moukmouk

Mère Castor--) Tu as sans doute raison. Mais comme c'est la première fois que j'entre dans ce commerce difficile de faire la comparaison. Et comme c'est probablement la dernière fois... J' y suis allé parce que j'avais entendu ( il y a une dizaine d'année) que c'était une des plus grandes librairies du Monde. De ce coté je dois dire que j'ai été très déçu.

Poutine--) Sont-ce des débuts d'excuses ?

10. Le mardi 25 août 2009, 10:18 par Poutine

des excuses pour quoi ?!

11. Le mardi 25 août 2009, 10:23 par Moukmouk

Poutine--) pour avoir osé entrer sans le savoir dans le temple de la standardisation culturelle.

12. Le mardi 25 août 2009, 10:45 par Poutine Girl

ah je croyais que tu me demandais si je faisais des débuts d'excuses. non mais quand même. c'est un bon début. tu me diras deux internationales et 3 lois Lang.