La guerre du sol

La taille d'une population animale, humain compris,  dépend du volume de nourriture disponible. Si vous en doutez, les grands capitalistes eux n'en doutent pas.

Certains s'étonnent qu'un consortium chinois ait constitué un fond de 300 millions pour acheter des terres agricoles au Québec. Pourquoi acheter des terres aussi au nord avec une période de croissance de 120-150 jours ? C'est vrai que la chute des prix du porc rend l'industrie porcine très fragile et que les terres à maïs se vendent à bon prix en ce moment.

Cette frénésie d'achat est en marche depuis moins de dix ans et a d'abord frappé l'Afrique. Les riches Saoudiens, Chinois et Indiens achètent tout ce qu'ils peuvent si bien que les surfaces disponibles pour les populations locales diminuent rapidement. L'Europe (surtout les Français) s'y est mise en retard, mais met les bouchées doubles en Europe de l'Est et en Ukraine. Le Brésil se protège du mieux qu'il peut par des lois, mais en Argentine le capital agricole étranger est en mesure de faire des pressions énormes sur le gouvernement central et de faire dérailler sa politique économique.

Le sol fertile aux États-Unis et en Europe est si cher que la production n'est possible que si elle est fortement subventionnée, mais l'extension des villes gruge les surfaces les plus favorables. Oui, les Asiatiques achètent ici comme ils achètent tout ce qui est disponible partout dans le monde.

La chine et l'Inde comptent pour 38% de la population mondiale mais ne détiennent que 14 % des terres agricoles. De plus, dans ces deux pays, les surfaces sont en urbanisation et désertification rapide.

En même temps, nous apprenons que le prix des semences de céréales connait une croissance sans précédent. Au niveau mondial et en moins de 10 ans, le prix des semences a doublé alors que l'indice des prix à la consommation a connu 20% de croissances. Tous les regards se portent sur Monsanto qui détient maintenant un quasi-monopole sur l'industrie de la production de semence, et l'acceptation par l'Union Européenne de plusieurs produits de cette entreprise est en train de briser la dernière barrière à ce contrôle mondial de l'industrie alimentaire.

Le gouvernement des États-Unis cherche à lancer une enquête pour concurrence déloyale contre Monsanto. Connaissant l'efficacité de ses lobbyistes et de ses avocats, gageons que cela prendra une bonne dizaine d'années avant que cette enquête débouche sur quelque chose si jamais elle aboutit.

Le temps de la nourriture à faible prix achève. Pour les pays développés, cela représentera une augmentation de 10 à 20% de la part du budget familial consacrée à l'alimentation, mais pour les pays du tiers-monde, cela veut dire, ne plus pouvoir manger.

Commentaires

1. Le vendredi 12 mars 2010, 17:29 par alain

... s'il n'y a pas assez de sol, on mangera du poisson fa ou de la raie !

2. Le vendredi 12 mars 2010, 18:34 par Oxygène

En 2008, Daewoo Logistics et Varun International ont manoeuvré pour bénéficier d'un contrat incroyable à Madagascar : un bail amphythéotique de 99 ans pour y exploiter la moitié des terres cultivables en monoculture (huile de palme et maïs).Coût du loyer de la terre : rien, nada, zéro.

Bonjour les dégâts ! Les Malgaches refusant d'abandonner la terre des ancêtres, cela a contribué à la déstabilisation du président de l'époque Marc Ravalomanana et le projet a été abandonné.

3. Le vendredi 12 mars 2010, 18:35 par Oxygène

Désolée, Moukmouk, le débit est bas ce soir... Est-ce que tu sais corriger cela ?

4. Le vendredi 12 mars 2010, 19:27 par Moukmouk

Oxygène--) c'est un problème d'espace au début de la ligne, c'est corrigé comme tu vois.

Oxygène--) je n'avais jamais entendu parler de cette histoire. Incroyable... ce que des pots de vin peuvent faire...

5. Le vendredi 12 mars 2010, 19:29 par Moukmouk

Alain--) on aura pas le temps le poisson va disparaitre avant. je sais c'était un jeu de mots et je suis trop sérieux. Merci j'ai souri et j'en ai besoin.

6. Le vendredi 12 mars 2010, 19:57 par eddie

J'ai eu une discussion hier soir avec une copine qui a bossé pour Monsanto, et qui essayait de me faire croire qu'ils ne sont pas si méchants et que le documentaire "le monde selon monsanto" était trop orienté et truffé d'erreurs... dur dur de faire avancer les mentalités et la prise de conscience

7. Le vendredi 12 mars 2010, 20:02 par Moukmouk

eddie--) j'ai beaucoup fait de recherches sur Monsanto. Le film est tout à fait réaliste. C'est peut-être normal pour une entreprise de chercher à être un monopole. Mais dans le secteur des céréales c'est extraordinairement dangereux pour tous les humains.

Il faudrait fractionner cette corporation, mais ils sont politiquement trop puissants. Ils se perçoivent comme la nouvelle armée de l'empire USA.

8. Le vendredi 12 mars 2010, 20:53 par paumier

Beau texte ! La planète est presque trop petite pour ces affamés du fric.

9. Le vendredi 12 mars 2010, 21:13 par Tili

Si les populations des pays pauvres ne peuvent plus manger, ils vont arriver en masse dans les pays où ils espèrent pouvoir vivre. Juste logique et humain. C'est comme cela qu'à débuté bien des guerres dans l'histoire de l'humanité.

10. Le vendredi 12 mars 2010, 21:26 par alain

Mouk (bis) c'est trop long d'écrire Moukmouk, alors j'écris Mouk (bis) ! : Moi c'est mon coté Clown et la dérision qui me sauvent, car autrement je serai perclus et plein d'ulcères !

11. Le vendredi 12 mars 2010, 21:33 par Moukmouk

Alain--) tu as raison vaut mieux en rire

Tili--) mais c'est déjà commencé. Partout tiers-monde regarde avec espoir le premier monde, parce qu'il n'y en a plus chez eux. La vague de migration ne fait qu'enfler.

Paumier--) Cette pseudo-rationalité du fric qui détruit tout.

12. Le dimanche 14 mars 2010, 08:04 par lewis

Vous pourrez lire avec profit Effondrement, de Jared Diamond.